La voix des Rroms partie civile au procès du 31 mai contre les attaques antitsiganes

May 28, 2019

                                                                                                                                                      Communiqué de presse

 

Vendredi 31 mai 2019 à 13h00, la 18ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Bobigny jugera cinq personnes qui ont commis des actes de violence contre des Rroms la nuit du 25 au 26 mars dernier à Bobigny. Partie civile à ce procès, La voix des Rroms veut s’assurer de la fermeté de la justice face à ces violentes attaques antitsiganes. Au-delà de la condamnation des responsables de ces actes, nous demandons l’élaboration et la mise en oeuvre rapide d’un plan national de lutte contre l’antitsiganisme.

 

Depuis la mi-mars une rumeur d’enlèvements d’enfants a circulé sur les réseaux sociaux donnant lieu à des attaques contre des personnes perçues comme “roms” en Île-de-France. A ce jour, La voix des Rroms et ses partenaires, ont recensé 38 agressions.  

 

Aujourd’hui, si ces attaques organisées et massives ont cessé, et les appels à l’apaisement et à la solidarité entendus, la terreur qui a obligé des centaines de familles à se cloîtrer pendant au moins deux semaines a laissé des conséquences indélébiles. Comme dans d’autres cas similaires dans le passé, rien ne permet d’assurer que ça ne recommencera pas.

 

Par conséquent, au-delà de la condamnation des responsables directs de ces actes, il ne faut pas oublier tout ce qui les a rendus possibles. Ils ne sont que l’aboutissement violent et spectaculaire d’un antitsiganisme profond qui gangrène notre société et qui a été catalysé dans les réseaux sociaux. Si ces tentatives de pogrom ont été possibles dans la France de 2019, cela veut dire que la France de 2020 doit se donner le moyen qui dans le long terme permettra d’en exclure la possibilité. Nous appelons donc à l’élaboration, - sous les auspices du premier ministre, - d’un plan de lutte contre l’antitsiganisme, doté des moyens humains et budgétaires permettant son efficacité. La voix des Rroms s’engage d’ores et déjà à y apporter toute sa contribution. La lutte contre l’antitsiganisme fait partie intégrante de celle que la France doit mener contre la tentation de l’extrémisme, qui s’est fortement exprimée lors du dernier scrutin.

 

 

Contact: Diane Brossard, 06-86-24-20-93

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La SNIR française vue par la société civile partie 2

October 7, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives